Ferus Gallery | Marino di Teana
2284
page-template-default,page,page-id-2284,page-child,parent-pageid-13,eltd-core-1.0.3,ajax_fade,page_not_loaded,,borderland-ver-1.14, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,paspartu_enabled,paspartu_on_top_fixed,paspartu_on_bottom_fixed,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive

Marino di Teana

1920 Teana – 2012 Périgny-sur-Yerres

 

Peintre, sculpteur et architecte, Francesco Marino di Teana possédait un immense talent et une grande exigence envers son propre travail. Il consacra sa vie et son œuvre à observer, concevoir et construire des projets de modélisation de l’espace urbain. Philosophe et poète, il méditait sur des théories destinées à repenser l’environnement urbain et notre manière d’y vivre. « L’habitat et l’architecture des villes futures devraient désormais compter avec l’esthétique et l’harmonie pour s’adapter au mieux à nos nouveaux modes de vie et d’être plus égalitaire ». Voilà l’objectif que s’était fixé ce travailleur acharné. Ne jamais s’arrêter à une ligne de satisfaction mais travailler toujours plus loin, se dépasser.

 

En 1961, Alberto Giacometti était au jury du « concours pour une usine » (Saint Gobain) et écrivait à propos de ce jeune artiste : « On ne peut pas dire que c’est un objet. C’est exactement entre les deux domaines (l’art et la construction). Car ce qui me touche, c’est bel et bien son rythme, sa sensibilité, donc ses éléments plastiques ».

 

Marino di Teana a toujours privilégié le travail de commande, il est l’auteur de plus de 35 Sculptures monumentales en région parisienne, parmi lesquelles la sculpture « Liberté à  » Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne), sélectionnée sur concours en 1990, 21 mètres de hauteur pour 100 tonnes d’acier Corten. C’est la plus grande sculpture en acier d’Europe.

 

Avec la sortie prochaine du catalogue raisonné de ses œuvres, l’organisation d’une Grande exposition au Musée des offices à Florence en 2019, Marino di Teana, hier quelque peu oublié, est aujourd’hui enfin reconnu comme un des plus important Sculpteur italien du XXéme siècle.

 

Didier Viltart et Ferus gallery sont heureux d’annoncer une grande exposition de son travail pour le Printemps 2019 à Saint Jean Cap Ferrat et à Saint Paul de Vence.

 

L’occasion de célébrer cet artiste qui aimait à dire : « La sculpture ce n’est pas seulement un métier, c’est une sorte de sacerdoce. Il faut aller chaque jour jusqu’au bout de son temps et de sa force pour trouver la paix. »

 

Ci-dessous une photo de l’oeuvre « Hommage à Brunelleschi – Navire Spatial N°5 – Saarbrucken », 1985-88, acier CORTEN, H151,5xL128xP74cm (ed.2007), signé du poinçon de l’artiste, daté 1985-88, numéroté sur 8 ex. + 4 EA :

 

Saarbrucken, hommage à l'Espace, Marino di Teana

 

Nous vous recommandons aussi fortement la lecture de l’excellent article du Monde ci-dessous, paru à l’occasion de la disparition de l’artiste :

 

https://www.lemonde.fr/disparitions/article/2012/01/13/avec-la-disparition-de-francesco-marino-di-teana-la-sculpture-perd-un-philosophe-de-l-espace_1629534_3382.html